Vous êtes ici : Accueil > Citoyen > Environnement > Espèces exotiques envahissantes (EEE) > Berce du Caucase

Berce du Caucase

(Heracleum mantegazzianum)

Attention, le contact avec la sève de cette plante contient une toxine qui est activée par la lumière et peut causer de graves lésions à la peau (brûlures).

La berce du Caucase a été introduite au Québec et est très envahissante. On retrouve cette géante dans les terrains vagues, les fossés, les milieux humides ou les champs.

Voici quelques trucs afin de reconnaître la berce du Caucase :

  • Elle mesure de 2 à 5 mètres de hauteur;
  • Les feuilles peuvent atteindre de 1,5 à 3 mètres de longueur;
  • Les ombrelles (fleurs) mesurent de 25 à 50 cm et la tige est parsemée de marques rouges.

Faites cependant attention à ne pas la confondre avec sa cousine, la berce laineuse. Cette dernière est indigène. Bien qu’elle ne soit pas envahissante et moins toxique, elle peut néanmoins causer des lésions sur la peau.

Voici quelques indices et des images afin de différencier la berce laineuse de sa cousine exotique :

  • La berce laineuse ne mesure pas plus de 3 mètres;
  • La tige est recouverte de poils blancs, souples et laineux;
  • La feuille est plus petite et moins dentée.

Méthode de contrôle
Tout d’abord, éviter de planter et de semer cette plante.

Précaution particulière
Pour vous débarrasser de la berce du Caucase, vous devez la manipuler avec prudence. Couvrez toutes les parties de votre corps à l’aide de gants et de vêtements faits de matériaux synthétiques et imperméables. Si vous entrez en contact avec la sève de cette plante, lavez la zone touchée immédiatement et limitez votre exposition au soleil durant 48 heures.

Ensuite, utilisez un couteau ou une pelle ronde pour couper les tiges à environ 15 cm du sol. Retirez ensuite les racines avec votre pelle.

Mettez les plants dans des sacs de plastique noirs et pour les détruire, laissez-les au soleil durant une semaine avant de les mettre dans les poubelles.

Lorsqu’il y a la présence des inflorescences (fleurs), mettez-les dans des sacs de plastique hermétiques avant de couper les tiges, afin d’éviter la dispersion du pollen ou des graines.

Ne les mettez pas dans le bac brun (compost), car les graines pourraient se propager.

Finalement, ne laissez pas de sol à nu (sans végétation), planter des espèces indigènes rapidement. Cela peut prendre plusieurs années avant d’éradiquer la berce du Caucase.

Déclarez vos observations
Lorsque vous suspectez la présence de la berce du Caucase, communiquez avec la Municipalité par courriel ([email protected]) ou par téléphone au 450 834-2596, poste 7136. La Municipalité s’occupe de recenser cette espèce exotique envahissante auprès du réseau Sentinelle du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). De plus, nous pourrions vous soutenir dans vos efforts d’éradication de cette plante toxique.

Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter les liens suivants, provenant du site Internet du MDDELCC :

  1. La Berce du Caucase
  2. Portail Santé mieux-être : Reconnaître et éliminer la berce du Caucase