Vous êtes ici : Accueil > Citoyen > Environnement > Espèces exotiques envahissantes (EEE) > Impatiente glanduleuse

Impatiente glanduleuse

(Impatiens glandulifera)

Une beauté à double tranchant

Originaire de la région de l’Himalaya, en Asie, l’impatiente glanduleuse a été introduite au Canada au début des années 1900 comme plante ornementale. On la connait sous plusieurs noms : Impatiente de l’Himalaya, la balsamine de l’Himalaya ou la balsamine géante. Elle forme de grandes fleurs d’un rose vif. Le plant peut avoir d’un à deux mètres de hauteur.

Cette plante annuelle pousse près des plans d’eau, des milieux humides, sur le bord des fossés et des routes. Bien qu’elle soit reconnue pour ses qualités ornementales, il s’agit d’une compétitrice agressive. Elle domine rapidement les espèces indigènes et contribue à la baisse de la biodiversité locale. Son fruit, sous forme de cosse, explose lorsqu’il est touché, expulsant son contenu à plusieurs mètres à la ronde.

Il ne faut pas la confondre avec les espèces d’impatiente indigène :

  • Impatiente du Cap (fleur orange)
  • Impatiente pâle (fleur jaune)

Les moyens pour la contrôler
Arrachage :

  • Pourvue d’un système racinaire superficiel, son arrachage est facile;
  • L’arrachage doit se faire au printemps et au début de l’été (avant qu’elle ne produise des graines);
  • Afin d’augmenter la compétition, sur les sols mis à nu, planter des espèces indigènes alternatives à l’impatiente glanduleuse, telles que l’épilobe à feuilles étroites, le lis du Canada ou la lobélie cardinale.

Très important, les débris de l’impatiente glanduleuse doivent être mis dans des sacs hermétiques et envoyés dans un site d’enfouissement et non au compost. Il est possible que l’éradication prenne plusieurs années puisque les graines peuvent entrer en dormance et germer lorsque les conditions deviennent propices.

Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter les liens suivants :

  1. La fiche informative sur l’impatiente de l’Himalaya de la ville de Lévis
  2. La fiche explicative du Réseau Sentinelle du MDDELCC