Les midis sur la bonne note

Les jeudis midis à la Place Rawdon (en cas de pluie, l’activité est annulée)

Gratuit!

Le 5 juillet │ Trois x 780
On vous invite à un tour de la musique de l’Amérique latine, d’ici et d’ailleurs
Renato Neyra – Piano et 2e voix
Gabriela Moulouhi – 1re voix et caja
Claudio Palomares – Cajon

 

Le 12 juillet │ Le Philanthrope – Commedia Dell’Arte
Avec Yannick Chapdelaine, Annie Gravel, Simon Mercier et Édith Paquet
Afin de se venger d’un manque d’exclusivité amoureuse, quatre Signora mettent sur pied un plan machiavélique où elles prétendent que leur richissime amant Alzeste est devenu philanthrope et organise un concours national où seront remises plusieurs bourses. Ainsi, tous les villageois, vieillards, scientifiques, artistes, etc. préparent leur mise en candidature dans le but d’obtenir du financement pour leur excentrique projet.

 

Le 19 juillet │ Combles – Comédie dramatique
Avec Annie Gravel et Simon Mercier
Un temps d’arrêt et de réflexion s’impose lorsqu’un couple se retrouve coincé dans leur propre grenier où s’entassent bon nombre de souvenirs, de poussière, d’éclats de rêves et de vieux fantômes.

 

Le 26 juillet │ Nos Deux
Une plume, une prose, deux voix en symbiose. Attendez-vous à passer du rire aux larmes avec le duo Nos Deux, composé de Tania Langlois et David Pelletier.

 

 

Le 2 août │ Paul, Joe, Sam et Guy
4 musiciens aux influences diverses se rencontrent pour vous présenter quelques mélodies et thèmes célèbres du répertoire jazz. Avec Paul Audy à la guitare, Joseph Piuze au piano, Samuel Cournoyer à la contrebasse et Guy Baillargeon à la batterie.

 

Le 9 août │ Bernard Quessy
Il a été plus souvent remarqué comme accompagnateur des plus brillants artistes du Québec, mais c’est en tant que chanteur/pianiste ou pianoman qu’il se présentera aux Rawdonnois, accompagné du batteur d’expérience et de notoriété Claude Joly. Réputé pour dépoussiérer les vieux succès, c’est à travers le jazz, la chanson française, américaine et québécoise que ce duo pêchu vous atteindra en pleine nostalgie.