LES RAWDONNOIS EN MODE PROJET

Nous traitons actuellement un nombre très élevé de demandes de permis. Soyez convaincus que nos équipes s’appliquent à vous servir le plus efficacement et rapidement possible! 


Merci pour votre compréhension.

Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

En savoir plus

Ensemble, stoppons la vivipare chinoise !

La vivipare chinoise (Cipangopaludina chinensis) est un escargot d’eau douce originaire de l’Est de la Russie et du Sud-Est de l’Asie. Elle a été introduite en Amérique du Nord à la fin du 19e siècle et découverte au Québec en 2003. L’aquariophilie, les jardins d’eau et les activités nautiques sont les principaux vecteurs de sa propagation.

Cet escargot, mesurant jusqu’à 7 cm, vit à la surface ou partiellement enterré dans la boue des zones peu profondes (3 mètres et moins) d’une panoplie de milieux aquatiques, des lacs aux fossés.  La vivipare chinoise résiste à diverses conditions, que ce soit la sécheresse, les produits chimiques ou les températures extrêmes, grâce à son opercule rigide agissant comme une trappe permettant de sceller sa coquille. Elle a plusieurs impacts sur les milieux aquatiques : capacité de déloger et causer le déclin des espèces indigènes, d’altérer la qualité de l’eau et d’obstruer les conduites d’eau.

Sur le territoire de l’OBV L’Assomption, sa présence est actuellement connue seulement dans la Municipalité de Rawdon. Elle a été découverte en 2022 au lac Rawdon pour ensuite être observée par notre équipe aux lacs Pontbriand et Clair en 2023.

Ensemble, stoppons la vivipare chinoise !

Le projet « Ensemble, stoppons la vivipare chinoise! » vise à préserver la qualité des écosystèmes aquatiques et la biodiversité s’y retrouvant, en plus de prévenir la propagation de l’escargot dans la région. Pour ce faire, l’OBV L’Assomption mettra en place, de concert avec le milieu, une campagne de contrôle de l’espèce au niveau des lacs ayant des accès publics, c’est-à-dire les lacs Rawdon et Pontbriand. L’OBV, les associations de riverains et des bénévoles dûment formés parcourront l’ensemble des zones peu profondes des lacs, de juin à octobre 2024, afin d’effectuer un retrait massif de l’espèce. En parallèle aux activités de lutte, il y a aura de la détection de l’espèce dans les rivières en aval des lacs afin d’évaluer la propagation de l’espèce dans le réseau hydrique. Finalement, plusieurs activités de sensibilisation seront réalisées auprès des citoyens.

Ce projet est financé par le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) dans le cadre du programme de soutien régional aux enjeux de l’eau. Cette initiative est prévue dans le Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable. Il bénéficie également de l’appui de la Municipalité de Rawdon.

Ce projet est une réalisation de l'Organisme de bassin versant (OBV) CARA. Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Marie-Pier Dubois par courriel au mpdubois@cara.qc.ca ou par téléphone au 450-755-1651 poste 106.

Vous aimerez aussi